Array
(
    [shop_thumbnail] => Array
        (
            [width] => 90
            [height] => 90
            [crop] => 1
        )

    [shop_catalog] => Array
        (
            [width] => 150
            [height] => 150
            [crop] => 1
        )

    [shop_single] => Array
        (
            [width] => 300
            [height] => 300
            [crop] => 0
        )

    [post-thumbnail] => Array
        (
            [width] => 66
            [height] => 66
            [crop] => 1
        )

    [recent-post-thumbnail] => Array
        (
            [width] => 600
            [height] => 240
            [crop] => 1
        )

)
0 objet - 0,00

Tu n’as pas tort. Tu es simplement différent.

Par Sul Wynn-Jones

Lorsque que l’on m’a demandé d’écrire sur ce qu’était un X-Men, je n’étais pas sûr de savoir par où commencer. Reconnaître que je suis un X-Men est nouveau pour moi, mais je suis maintenant prêt à plonger dans ce monde, ces classes et toutes les informations disponibles. Ce que je sais, c’est que je suis différent, tout comme vous si vous lisez ceci.

Une des façons dont nous sommes différents nous, les X-Men, c’est par notre manière de percevoir le monde. L’autisme est un mot pour décrire le « spectre » des gens qui ne rentrent pas dans la boîte du « normal ». Je suis une de ces personnes qui ne souhaite pas être définie. Ce qui est sûr pour moi, c’est que je suis différent. Je désire quelque chose de différent et cette réalité ne me suffit pas. Je vais faire de mon mieux pour vous montrer comment je vois le monde à travers mes yeux. Ne le croyez pas si ce n’est pas vrai, réel ou signifiant pour vous. C’est juste un point de vue intéressant.

Pour moi, être un X-Men, c’est poser des questions sur tout, même sur les questions. C’est savoir qu’il n’y a pas que cette réalité. Etre un X-men, c’est utiliser ses sens au-delà de cette réalité où personne n’est allé avant. C’est là où tout est défini et tout est indéfini, tirer tout cela de tous les côtés et regarder l’espace entre les lignes et la linéarité. C’est plonger dans ces espaces et explorer l’inexploré.

 

Etre un X-Men est une reconnaissance et une célébration de l’incroyable cadeau que tu es dans ce monde et de la contribution que tu es prêt à être, savoir, percevoir et recevoir. C’est la communion que tu as avec les molécules de l’univers et la conscience que tu désires être.

L’autisme est comme une conscience spatiale indéfinie. Les informations viennent de partout comme l’énergie et elles sont très peu filtrées. D’où viennent ces informations n’est pas toujours très clair, qu’il s’agisse du passé, du présent ou du futur, ou qu’il s’agisse d’une personne à côté de vous ou à des kilomètres de là. Quand les informations arrivent, cela vient par vagues et l’intensité de toutes ces informations en même temps, c’est comme essayer d’enfiler un océan dans un trou d’épingle en moins d’une seconde. Les personnes autistiques peuvent souvent paraître comme n’étant pas présentes, extrêmement submergées, agitées et en retrait. Le plus souvent, c’est justement à ce moment là que les autistes perçoivent plus d’informations que d’habitude. Ils ont conscience de ce que pensent les gens en-dehors et à l’intérieur de la pièce. Ils vont ressentir les corps autour d’eux. Ils seront conscients de ce qui se passe autour d’eux et exploreront également plusieurs idées simultanément.

 

Pour la plupart d’entre nous, cela peut paraître être un fardeau de ne pas rentrer dans le moule de cette réalité, et les gens sont intimidés par ce qu’ils ne comprennent pas et ce qui ne colle pas à cette réalité. Tu as sûrement choisi de rapetisser et supprimer ta conscience pour t’aligner avec cette réalité. Cela n’a plus à être ta réalité. Tu peux choisir des possibilités différentes.

Quelque chose qui m’a énormément aidé est de me rappeler que « Je ne me trompe pas. Je suis différent. »

 

Plusieurs personnes ont dû me le rappeler un nombre de fois incalculable et j’admire leur patience. Quand tu es en marge du monde et que tu vois les choses différemment, cela peut être facile d’invalider ta réalité en faveur de celle des autres, mais cela ne fonctionne pas vraiment. Tu as conscience  de l’énergie et tu peux l’éteindre, mais tu ne peux pas la faire partir. Ta conscience de l’énergie a toujours été, et elle sera toujours là. Tu peux courir, mais tu ne peux pas te cacher.

 

Habituellement, une partie des informations ne suffit pas. J’aime avoir les mots, les images, l’énergie, les ressentis et la conscience du passé, présent et futur. Quand toutes ces informations sont délivrées durant la communication, cela crée une aisance du savoir. Par exemple, si quelqu’un me donne une indication pour aller à droite ou à gauche, je me perds facilement. Mais si quelqu’un communique aussi en utilisant les sens, les repères visuels, la conscience énergétique et les mots, je reçois l’information avec beaucoup  plus d’aisance.

 

Certains d’entre vous qui lisent ceci, cherchent peut-être comment avoir plus d’aisance avec leur enfant, ami ou conjoint. Je vais vous dire ce qui crée de l’aisance pour moi. Parfois l’immensité de l’espace est agréable, j’essaie souvent de définir toute l’information que je reçois pour savoir ce que je choisis d’en faire, mais cela peut être aussi agréable de juste tout laisser me traverser sans avoir à définir quoi que ce soit.

 

Parler avec les gens peut être fatiguant, car tu es constamment en train de te demander si ce que tu perçois est vrai pour cette personne et pertinent pour la conversation. Autorise-toi ou la personne qui est avec toi, à avoir de l’espace. Il y a une sensation de paix, d’aisance et d’unité qui vient quand tu expanses ton espace. Demande aux personnes qui sont avec toi si cela marche pour eux. Pour moi, être dans l’océan, dans la nature et toucher les animaux sont les moyens les plus simples de ressentir à nouveau la paix, l’aisance et l’espace.

Nous sommes tous connectés à tout, que nous le voulions ou pas. Etre un X-Men, c’est recevoir plus de tout ce qui vient avec cela: le bon, le mauvais et l’horrible. Ce sont aussi les capacités créatives que nous avons et que nous sommes, d’aller au-delà de cette réalité et de créer quelque chose de totalement différent. Et si tout ce que tu avais cru mauvais à ton sujet était en fait ta force?

Souviens-toi. Tu n’as pas tort. Tu es différent

Retrouvez cet article en anglais sur: http://access-consciousness-blog.com/2017/03/you-are-not-wrong-you-are-just-different-a-different-perspective-on-autism/

Classe X-Men à Montpellier les 7 et 8 octobre 2017: http://www.annabelleperceval.com/evenement/x-men-handicaps-ou-capacites/

Recevez un audio gratuit !

En vous inscrivant à ma Newsletter, vous recevrez un mail de confirmation qui vous donnera accès à cet audio, avec des outils, des perspectives, de l’énergie et de l’inspiration.

Nous ne vous enverrons pas de spam. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment Powered by ConvertKit

Partager cet article :

Catégories : Blog, Texte