Array
(
    [shop_thumbnail] => Array
        (
            [width] => 90
            [height] => 90
            [crop] => 1
        )

    [shop_catalog] => Array
        (
            [width] => 150
            [height] => 150
            [crop] => 1
        )

    [shop_single] => Array
        (
            [width] => 300
            [height] => 300
            [crop] => 0
        )

    [post-thumbnail] => Array
        (
            [width] => 66
            [height] => 66
            [crop] => 1
        )

    [recent-post-thumbnail] => Array
        (
            [width] => 600
            [height] => 240
            [crop] => 1
        )

)
0 objet - 0,00

Reconnaître LA relation abusive

AbusiveUne relation qui ne fonctionne plus pour vous, qui n’est plus un espace de joie, de choix et de contribution peut être une relation abusive.

Qu’est ce qu’une relation abusive ?

C’est un espace relationnel où les personnes, abusées elles-mêmes quand elles étaient beaucoup plus jeunes, et ne pas encore l’ayant reconnu, perpétuent cet abus sur l’autre, continuant à allumer ce moteur relationnel, le seul qu’elles connaissent.

Je ne parle même pas d’abus physique ou sexuel, mais de l’abus premier et le plus courant qui est le jugement perpétuel, la négation de l’univers de l’autre en tant qu’individu, en raison de son âge, son genre, sa position dans la famille ou la société.

Ce mode relationnel est encore très courant et totalement banalisé entre parents/adultes et enfants: « tu ne sais pas », « je sais mieux que toi », « fais ce que je te dis sinon je te menace, je te retire mes marques d’amour, je te prive de quelque chose que tu aimes ».

Combien d’entre nous tiennent pour « normal » toutes les fois où nous avons été, en tant qu’enfant, bousculés, critiqués, humiliés, écartés, menacés, le plus souvent sans geste physique ?

 

C’est parce que cela est a été et est encore perpétré au nom de l’amour: c’est d’ailleurs là que le mécanisme se met en place de façon profonde et devient…. invisible.

La personne abusée enfant a intégré l’abus comme langage, et a fini par en faire SON langage. Et elle ne voit pas que ce langage n’est pas le sien, mais une imitation de ce qu’elle a reçu.

Ainsi, à l’âge adulte ou quand la personne devient elle-même parent, elle devient abuseur ET abusée.

Car l’abus est cet échange d’énergie très dense qui enferme la personne dans les deux seuls rôles qu’elle connaisse et puisse jouer: l’attaquant et la victime. Tour à tour, elle tiendra ces deux rôles, pourtant opposés, mais qui recouvrent la même nature: le jugement reçu et la défense, jamais efficace, contre ce jugement.

Ainsi, si vous êtes mal à l’aise dans vos relations en général (vous gardez un peu les autres à distance), et que vos relations intimes deviennent source de tempêtes émotionnelles très intenses, qui tour à tour vous plongent dans le désespoir, l’impuissance ET aussi la réaction, la défense, le conflit, reconnaissez que la relation abusive que vous vivez est en vous.

Comme pour la garder jalousement à l’intérieur de nous, nous ne la questionnons pas, de peur de devoir accuser et rompre avec nos parents et les adultes qui nous ont élevés, éduqués, enseigné. Mais ce faisant, elle se projette à notre insu sur tout ce qui nous entoure: ce peut être dans nos relations au travail, avec nos amis, notre compagnon ou nos enfants.

Alors si vous reconnaissez que vous vivez une relation abusive, prenez le temps de regarder que vous l’abritez au fond de vous. Car tout ce que vous vivez est la projection de votre univers personnel. Et reconnaître cela, sans jugement, sans besoin de faire quoi que ce soit, juste accepter ce que vous découvrez, permet d’accéder à la paix, enfin, de cette découverte.

Et vous poser la question, simplement et sans attentes: « quelle nouvelle relation puis-je créer avec moi-même ? », « quel espace de gratitude, de communion et de gentillesse puis-je être pour moi-même ? », « si je m’acceptais et m’honorais totalement et à chaque instant, quelles relations pourraient-je créer ? quels choix différents pourrais-je faire ? »

Et renouer les liens avec votre corps, qui a lui aussi intégré l’abus et le jugement reçu, et qui n’attend qu’une chose: redevenir votre allié, votre meilleur ami, qui peut contribuer à votre vie d’une façon insoupçonnée et merveilleuse de possibles.

Tout ce que nous voyons, nous pouvons le transformer.

 

 

 

 

 

Recevez un audio gratuit !

En vous inscrivant à ma Newsletter, vous recevrez un mail de confirmation qui vous donnera accès à cet audio, avec des outils, des perspectives, de l’énergie et de l’inspiration.

Nous ne vous enverrons pas de spam. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment Powered by ConvertKit

Partager cet article :

Catégories : Non classé