Array
(
    [shop_thumbnail] => Array
        (
            [width] => 90
            [height] => 90
            [crop] => 1
        )

    [shop_catalog] => Array
        (
            [width] => 150
            [height] => 150
            [crop] => 1
        )

    [shop_single] => Array
        (
            [width] => 300
            [height] => 300
            [crop] => 0
        )

    [post-thumbnail] => Array
        (
            [width] => 66
            [height] => 66
            [crop] => 1
        )

    [recent-post-thumbnail] => Array
        (
            [width] => 600
            [height] => 240
            [crop] => 1
        )

)
0 objet - 0,00

Que faire quand les doutes vous assaillent ?

blissGUIDE DE SURVIE POUR PERIODE TEST

Est ce que vous êtes souvent sujet aux doutes ?

Est ce que vous vous fixez des objectifs, vous vous lancez dans de nouveaux projets, et là, boum ! Les doutes surgissent, comme des fantômes malveillants ?

Sous forme d’émotions: tristesse, honte, peur, désespoir, manque de motivation et d’envie.

Ou de sensations physiques: fatigue, lourdeur, perte d’appétit, de sommeil, ou l’inverse: envie de manger et de dormir tout le temps.

QUE SE PASSE-T-IL EN FAIT ?

Vous êtes certainement en train de vous promener sur les limites de votre zone de confort. Vous savez, ce territoire familier où il fait bon vivre depuis si longtemps ? Dont vous connaissez les moindres recoins et détails ?

Les envies de changement, les nouveaux projets, les créations que vous voulez accomplir dans votre vie personnelle et professionnelle: un régime, une rupture, une promotion, un nouveau job, un déménagement, un livre, un discours, etc. sont autant de nouveaux horizons, qui vous demandent, pour les atteindre, de sortir de votre zone de confort chérie.

Aïe. C’est là où ça se corse. Parce qu’il y a une partie de vous qui ne veut pas aller découvrir ce qu’il y a au-delà de ces limites, qui croit que ce sera la fin des haricots.

Et les désaccords commencent entre cette partie, que nous appellerons « Conservatrice », et cette autre partie « Aventureuse ».

L’une ne fait que voir le verre à moitié vide et l’autre rêve du verre à moitié plein, qu’elle aperçoit au loin, au-delà des remparts.

Arme ultime de la Conservatrice: les croyances, du genre: « lorsqu’on veut réussir, on ne doit pas douter ».

Et là c’en est fini de votre joyeuse quiétude, car un véritable pugilat interne s’annonce.

La Conservatrice retient l’Aventureuse (pour son bien), et jette ses filets avec cette croyance imparable: l’équation d’opposition. C’est « soit » la réussite, « soit » le doute. Ou/ou. Vanille OU chocolat. Pas les deux.

Et là vous commencez à perdre toute votre énergie, votre joie de vivre, vos idées, votre intuition. La machine se grippe. Tout dérape.

Pour peu qu’il y ait autour de vous des personnes bien intentionnées qui vous « conseillent » ou s’inquiètent de votre « panne de motivation », l’affaire est dans le sac.

Vous capitulez et balayez d’un revers de la main votre superbe projet, qui allait changer toute votre vie.

NOOOOOOOOOOOON !!!!!!!!!!!!! (vous ressentez le cri d’urgence désespérée ?)

 

Je vous propose plutôt de regarder ce fonctionnement d’un oeil amusé. Oui, car vous n’êtes pas dupe de ce qui se passe !

Vous vous baladez sur les limites de votre ZDC, et c’est à la fois excitant et terrorisant !

Et si vous faisiez une erreur ? Et si ça ne marchait pas ? Et si vous déceviez tout le monde et vous en premier ? Et si on vous jugeait ? Et si……..?????

 

QU’EST CE QU’ON PEUT FAIRE ALORS ?

Prenez tous ces « Et si ? » et notez-les. Ne les laissez pas polluer votre esprit et vous faire perdre votre précieuse énergie, surtout en ce moment !peace

Regardez-les un par un, et amusez-vous. Je ne plaisante pas ! Amusez-vous du bazar que ces petits bouts de questionnement ont créé ! Comme des petits enfants qui auraient mis la pagaille dans votre pièce à vivre après un goûter d’anniversaire.

Vous n’allez quand même pas baisser les bras, partir en courant et ne plus jamais revenir dans votre pièce à vivre que vous aimez tant ? Non ! Vous allez regarder l’état des dégâts et commencer par imaginer par où vous allez commencer, pour remettre de l’ordre dans cette pièce.

Et tranquillement, avec de la musique ou en fredonnant, vous allez faire ce qu’il faut, pour redonner à cette pièce la forme et l’ambiance qu’elle avait avant.

Parce que vous aimez cette pièce, parce que vous savez que vous êtes capable de la transformer. Parce que vous ne prenez pas le bazar actuel pour un état irréversible. Parce que vous ne vous identifiez pas à ce désordre, à ces tâches, à ces miettes sur le sol, à ces objets mis sans dessus dessous.

Vous avez en tête cette vision de la pièce que vous aimez, où vous aimez vivre et vous détendre. Et cette vision vous porte, malgré votre fatigue, votre envie de faire autre chose ou votre agacement.

Faites de même avec vos doutes. Ne les laissez pas prendre le contrôle. Ils font partie du « jeu ». Et si vous lisez cet article, c’est parce que vous êtes en train d’apprendre les règles du jeu.

Chaque fois que vous voulez créer, c’est à dire vous aventurer hors de votre ZDC, les doutes surgiront, crieront, et votre Aventureuse se battra encore, bec et ongles, pour que la Conservatrice la laisse aller au-delà des limites.

Reconnaissez que c’est ce qui se passe. Avec tendresse et amusement. Car c’est votre monde intérieur. Et il mérite toute votre attention non jugeante. Rassemblez toutes ces parties éparses et affolées, comme une bonne mère poule qui rassemble ses petits. Ils se calmeront et vous pourrez alors utiliser votre énergie et votre vision pour mener à bien les étapes de votre projet.

Pour cela, faites ce qui vous détend: méditez, prenez une posture de yoga, reposez-vous, allez marcher seul. Plusieurs fois par jour s’il le faut.

Car plus votre création est éloignée des limites de votre ZDC, plus vos parties internes opposées se réveilleront douloureusement.

Cela ne veut pas dire que cela DOIT ETRE douloureux. Non. Si ça l’est, c’est que vous avez laissé votre monde interne sans maîtrise bienveillante. Et il vous suffit alors de reprendre la main !

« Les doutes tuent plus de rêves que les échecs ne le feront jamais. »

Recevez un audio gratuit !

En vous inscrivant à ma Newsletter, vous recevrez un mail de confirmation qui vous donnera accès à cet audio, avec des outils, des perspectives, de l’énergie et de l’inspiration.

Nous ne vous enverrons pas de spam. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment Powered by ConvertKit

Partager cet article :

Catégories : Blog, Texte