Array
(
    [shop_thumbnail] => Array
        (
            [width] => 90
            [height] => 90
            [crop] => 1
        )

    [shop_catalog] => Array
        (
            [width] => 150
            [height] => 150
            [crop] => 1
        )

    [shop_single] => Array
        (
            [width] => 300
            [height] => 300
            [crop] => 0
        )

    [post-thumbnail] => Array
        (
            [width] => 66
            [height] => 66
            [crop] => 1
        )

    [recent-post-thumbnail] => Array
        (
            [width] => 600
            [height] => 240
            [crop] => 1
        )

)
0 objet - 0,00

Entités, mensonges & mythes

Ce qui contribue grandement à la peur des entités sont les mensonges et les mythes à leur sujet.

L’un des plus tenaces d’entre eux, est que les entités sont plus puissantes que nous et ont la capacité de nous faire du mal.

Cette vérité, si elle en arrange certains, ne décrit absolument pas les faits. La vérité est que les entités sont comme nous. Ainsi, vous pouvez craindre telle entité et pas une autre, tout comme vous pouvez craindre telle personne et pas une autre !

 

Oui, les entités peuvent faire bouger des objets, mais c’est très difficile pour elles. (…) Elles sont plutôt désavantagées en tout point par rapport à nous, simplement parce qu’elles n’ont pas les moyens que nous avons avec notre corps pour communiquer ou mouvoir des choses. (…)

 

Elles sont comme les personnes, c’est-à-dire intelligentes, ou pas, drôles, ou pas, sympa, ou pas, etc. Il y a beaucoup d’êtres sans corps qui n’ont même pas conscience d’être passés de l’autre côté. Si quelqu’un n’est pas conscient pendant qu’il est en vie, il y a de fortes chances qu’il ne le soit pas non plus après la vie. (…)

 

La mort du corps ne « purifie » pas la personne ni ne fait disparaitre quoi que ce soit de leurs caractéristiques. Ceux qui sont « de l’autre côté » se débattent avec les mêmes difficultés que celles qu’ils avaient de leur vivant. C’est la raison pour laquelle le suicide est selon moi un choix inefficace, car ceux qui partent de cette façon sont toujours en proie aux mêmes émotions, énergies et pensées que lorsqu’ils étaient en vie.

 

Mon postulat est que lorsque nous sommes prêts à communiquer avec les entités, cela nous permet, à elles et à nous, d’avoir plus de choix. Si nous reconnaissons et communiquons avec ces êtres, imaginez combien d’âmes perdues nous pourrions libérer ! (…)

 

Beaucoup, donc, des entités que j’ai rencontrées ne savaient même pas qu’elles étaient « de l’autre côté ». Il peut y avoir différentes raisons à cela : le fait d’être drogué, par exemple, que ce soit de façon médicamenteuse ou récréationnelle, mais aussi le simple fait d’être inconscients. Quand je les rencontre, je leur demande simplement si elles savent qu’elles n’ont pas de corps, et elles s’en vont. Tout ce qu’il faut, c’est une personne qui les reconnaisse, leur fasse prendre conscience de cela, et leur donne ainsi le choix.

 

En les rencontrant, j’ai donc commencé à réaliser que les entités n’ont pas plus de pouvoir que moi. En fait, certaines d’entre elles ont un tel sentiment d’ impuissance qu’elles sont complètement perdues. J’ai donc pu leur tendre la main et les aider à avancer. C’est là que j’ai réellement compris la valeur d’être prêt à communiquer avec elles.

J’ai aussi compris que beaucoup d’entre elles sont encore là près de nous, parce qu’elles veulent nous dire au revoir une dernière fois, ou demander pardon, ou nous dire qu’elles nous aiment avant de partir.

 

D’autre part, certaines entités sont encore là parce qu’un membre de la famille ne veut pas les laisser partir. Souvent, l’être est retenu par les émotions et le chagrin de la personne qui vit les choses de façon dramatique. Je ne dis pas que ces émotions sont mauvaises, mais voici ce qu’elles peuvent créer : la stagnation de l’âme dans cette réalité physique, sans aucun choix de pouvoir avancer ou choisir en tout cas pour elle. (…)

 

Et si nous avions un bien plus grand choix avec les entités que ce que nous imaginons ?

 

Shannon O’Hara

Shannon O’Hara est l’auteur de Comment communiquer avec les entités. Elle a créé la série de stages certifiants « Parlez aux entités », et anime partout dans le monde des stages et séminaires sur le sujet. http://www.talktotheentities.com/

Traduction : Annabelle Perceval, facilitatrice des Bars d’Access et des Processus corporels d’Access, coach et thérapeute.

Recevez un audio gratuit !

En vous inscrivant à ma Newsletter, vous recevrez un mail de confirmation qui vous donnera accès à cet audio, avec des outils, des perspectives, de l’énergie et de l’inspiration.

Nous ne vous enverrons pas de spam. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment Powered by ConvertKit

Partager cet article :

Catégories : Blog, Texte