Array
(
    [post-thumbnail] => Array
        (
            [width] => 66
            [height] => 66
            [crop] => 1
        )

    [recent-post-thumbnail] => Array
        (
            [width] => 600
            [height] => 240
            [crop] => 1
        )

    [woocommerce_thumbnail] => Array
        (
            [width] => 150
            [height] => 150
            [crop] => 1
        )

    [woocommerce_single] => Array
        (
            [width] => 300
            [height] => 0
            [crop] => 0
        )

    [woocommerce_gallery_thumbnail] => Array
        (
            [width] => 100
            [height] => 100
            [crop] => 1
        )

    [shop_catalog] => Array
        (
            [width] => 150
            [height] => 150
            [crop] => 1
        )

    [shop_single] => Array
        (
            [width] => 300
            [height] => 0
            [crop] => 0
        )

    [shop_thumbnail] => Array
        (
            [width] => 100
            [height] => 100
            [crop] => 1
        )

)
0 objet - 0,00

Absence d’émotion pour être réellement Présent

Je rentre d’une semaine à Houston, je mets toutes nos affaires dans des cartons (encore !) et je prépare les valises pour une semaine de ski avec les enfants. J’ai 3 jours pour réaliser cela.

Et je remarque une absence. Que je ne peux pas ignorer.

Une totale absence d’émotions.

Pas de peur. Pas de doute. Pas de stress. 

Juste ce qui est à faire dans le présent. Et le faire !

Parfois c’est un carton, le moment d’après, c’est un article écrit et une classe créée.

Ensuite, c’est le goûter pour nous quatre. Puis des câlins, et les devoirs (dans ce sens, ça fonctionne bien).

Puis une réunion en ligne avec des personnes du monde entier. Un devis demandé, un autre reçu.

Fermer les volets. Il est tard. Préparer le dîner.

Qu’est-ce qui a changé ?

Je n’expérimente plus ces crampes intérieures si familières qui m’oppressaient constamment et le dialogue mental qui les accompagne.

Plus de « Je n’y arriverai pas/jamais. Je dois changer mes plans: je vais annuler tel et tel projet. C’est trop risqué. Ca ne marchera jamais. C’est trop tôt. C’est trop fatigant. C’est trop loin. »

Tous ces « C’est TROP pour moi ».

Plus jamais. Tout ceci s’est tu. A disparu.

Laissant tellement d’espace de joie et de liberté de création !

Si changer de paradigme vous intéresse et que le moment semble venu pour vous de vous y engager, alors j’ai une proposition pour vous.

A partir du 10 mars, je vous invite au Programme Choisir sa vie plutôt que subir ses émotions, où nous aborderons les Implants Distracteurs, ces schémas conditionnants que nous adoptons sans même les discuter, et qui sont responsables de presque tout ce qui ne fonctionne pas dans nos vies.

Cette information changera votre futur.

Etes-vous prêts ?

Est-ce maintenant ?

Je suis prête en tout cas, pour 6 semaines à vos cotés, où nous démêlerons le faux du vrai, pour conquérir cet espace de choix et de paix qui est disponible déjà pour vous, quand vous reconnaissez ce qui vous empêche d’y avoir accès.

Inscription: http://www.annabelleperceval.com/choisirplutotques…

Annabelle

Recevez un audio gratuit !

En vous inscrivant à ma Newsletter, vous recevrez un mail de confirmation qui vous donnera accès à cet audio, avec des outils, des perspectives, de l’énergie et de l’inspiration.

Nous ne vous enverrons pas de spam. Vous pourrez vous désinscrire à tout moment Powered by ConvertKit

Partager cet article :

Catégories : Blog, Texte